Bookmark and Share

Histoire

Historique résumé

Naissance du Graap

Le Graap est né un soir d’hiver 1987. Le 14 janvier, sept personnes souffrant de troubles psychiques et deux proches de patients se réunissaient autour et à l’initiative de Madeleine Pont, alors assistante sociale au secrétariat romand de la Fondation suisse Pro Mente Sana. Cette soirée de partage autour de la maladie a été la première d’une longue série : le groupe d’entraide du Graap était né.

Ce groupe se voulait un espace d’échange, d’accueil et de reconnaissance de sa propre folie, de celle des autres, « d’agir ensemble » pour construire un monde meilleur. Un espace qui répondait à un réel besoin, un véritable élan. De 9 personnes, le groupe s’est rapidement agrandi à 20, 50, 100 personnes… Et marquait une première réussite : la rupture de l’isolement.

La même année, le groupe se constituait en association – le Graap – et créait un journal : Tout comme vous… Une petite équipe de membres travaillait au bureau de Pro Mente Sana, à Lausanne, et envoyait des informations sur le Graap avec un bulletin de versement. Le premier atelier protégé du Graap était né.

Le restaurant Au Grain de Sel

L’année suivante, l’association inaugurait le restaurant Au Grain de Sel et ouvrait ainsi son premier centre d’accueil à la rue Aloys-Fauquez 13, à Lausanne. Le Grain de Sel est vite devenu le cœur social du Graap, un lieu où toujours trouver quelqu’un à qui parler et qui offre une activité utile et la possibilité de prendre des responsabilités pour les personnes atteintes de troubles psychiques.

En 1989, nouveau projet : le Graap mettait sur pied le Réseau de l’amitié, dans le but d’accompagner les camarades hospitalisés par une collaboration judicieuse avec les services concernés. Un an après, l’association organisait son premier congrès au Casino de Montbenon, réunissant 450 personnes (patients, proches, professionnels) autour du thème « La schizophrénie, en savoir plus ».

En moins de cinq ans, le Graap avait donc posé les bases de ce qu’il est encore aujourd’hui : un espace d’entraide et de partage où chacun est accueilli tel qu’il est, un espace qui propose des lieux d’accueil, un service social, de l’information, des ateliers et des animations.

Des antennes dans le reste du canton de Vaud

Madeleine Pont, devenue directrice du Graap en 1994, et son équipe, ont ensuite poursuivi sur leur lancée. Sans cesse en mouvement, poursuivant sa mission sans relâche, saisissant toutes les opportunités, le Graap s’est développé à la vitesse grand V. A l’étroit dans ses locaux, il a déménagé en 1995 pour s’installer dans ses locaux actuels de la rue de la Borde. En 1997, il créait son premier centre en dehors de Lausanne : le Bateau, à Yverdon. La même année, il reprenait le kiosque de l’Hôpital de Cery et, en marge de la vente, y développait un centre d’accueil : le P’tit Mag. En 1999, il inaugurait La Berge, à Nyon et en 2000, c’était au tour de Montreux avec l’ouverture de La Rive. Depuis lors, le Graap couvre les 4 coins du canton.

Parallèlement à ses développements géographiques, le Graap a multiplipé ses ateliers : Corporella (coiffure) en 1996, la bibliothèque et ABC Tissus au début des années 2000, ScanTeam en 2006, etc. Il s’est aussi engagé dans de multiples combats : contre l’isolement et la stigmatisation des personnes vivant avec des troubles psychiques; pour le droit d’accès des patients à leur dossier médical; contre la 5ème révision de l’AI; pour l’amélioration des conditions des patients psychiques en prison, etc.

Le Graap a aussi tissé de nombreux liens au cours de son existence. L’un des plus conséquents s’est noué en 1999, lorsqu’il s’est associé à 11 autres organisations éparpillées en Suisse romande et poursuivant des buts similaires, afin de développer entraide et synergie. La Coraasp (Coordination romande des associations d’action en santé psychique) était née. Aujourd'hui, elle compte 23 organisations membres.

Création du Graap-Fondation

A force d’agrandissements, de développements, de multiplication et de diversification des prestations, le bateau est devenu trop grand pour perdurer sous sa forme associative. Une réforme structurelle est devenue indispensable et a abouti, à la fin 2011, à la création du Graap-Fondation. Celui-ci a repris l’ensemble des prestations du Graap. L’association a quant à elle subsisté et conserve encore ses missions premières : l’entraide et la militance. Si leurs moyens sont différents, fondation et association partagent aujourd’hui les mêmes valeurs et suivent la même route.

Plusieurs mois après la naissance de la fondation, Madeleine Pont, fondatrice et directrice, prend sa retraite et est remplacée à la direction par Jean-Pierre Zbinden.

Plusieurs chantiers marquent les premières années du Graap-Fondation : ils concernent  les locaux, la ligne graphique, les ateliers, la politique la personnel.

A Lausanne, une partie des locaux à la Rue de la Borde, dont le Grain de Sel, sont entièrement rénovés et le Graap-Fondation prend possession de nouveaux locaux à la Rue de la Borde et à la Place du Tunnel.

Une nouvelle ligne graphique est lancée, elle s’applique aux différentes publications du Graap-Fondation et au nouveau site web mis en ligne en 2014. Trois ans plus tard, le site web voit naître une petite sœur : la page Facebook du Graap.

La garderie Planète Bleue

Ces années sont aussi marquées par la création de deux nouveaux ateliers : la garderie Planète Bleue et l’Espace Contacts. La garderie Planète Bleue est destinée à des enfants allophones et a pour particularité d’inclure dans son fonctionnement des personnes concernées par la maladie psychique et les parents des enfants qu’elle accueille. L’Espace Contacts est un atelier la créativité et l’expression artistique dans un but de développement personnel.

L’année 2016 voit la mise en place des nouveaux programmes d'accompagnement en atelier et l’introduction d'un nouveau système de rémunération. Dans le cadre de ce changement, Scan Team et Planète Bleue deviennent des socio-entreprises.

Les premières années de la fondation voient aussi des avancées importantes pour le personnel. En 2012, une Convention collective de travail (CCT) s’appliquant aux maîtres socio-professionnels entre en vigueur. Deux ans plus tard, la CCT du social parapublic entre en vigueur et s’applique à tous les salariés du Graap-Fondation. En 2015, la première Commission du Personnel  du Graap-Fondation est élue par une Assemblée du Personnel.

Communication et collaborations externes

L’année 2012 est aussi marquée par le lancement du secteur « Développement communautaire et communication » au sein du département de la communication. Ce nouveau secteur prend en charge l’organisation des congrès annuels et des conférences. En 2013, des ateliers citoyens romands préparant le congrès sont organisés pour la première fois en collaboration avec la Coraasp. Désormais, le congrès est précédé par de tels ateliers citoyens tous les deux ans.

Sous l’égide du secteur « Développement communautaire et communication »,  le Graap-Fondation entame une fructueuse collaboration avec la Ligne de Coeur de la RTS, régulièrement diffusée en direct du Grain de Sel. 

Ce secteur « Développement communautaire et communication » sera aussi impliqué dans de nombreuses collaborations externes dont les projets Alcôves en 2014 et Synergies dès 2017. Alcôves était un projet sur l’architecture et la psychiatrie dont la réflexion portait sur les espaces de soins favorisant le bien-être. Mis en place par l’organisation Meeting for Minds, le projet Synergies a pour but d’établir et de promouvoir la collaboration entre des personnes concernées par des troubles psychiques et des scientifiques en neurosciences.  

Enfin, c’est dans ce secteur qu’est engagée en 2018 la première paire praticienne en santé mentale dans le cadre d’un projet pilote.

Les 30 ans du Graap

En 2017, le Graap fête son 30ème anniversaire. Cette année est jalonnée par de nombreux événements : la sortie du livre « Folie à temps partiel – D’objets de soins à citoyen » sur les mouvements d’usagers de la psychiatrie en Suisse romande, les représentations de la pièce de théâtre « On est tous Achille » avec des acteurs amateurs issus du Graap et le Bal de L’Entraide au Casino de Montreux.

En 2019, Annick Kosel devient directrice du Graap-Fondation suite au départ à la retraite de Jean-Pierre Zbinden.

Historique détaillé

Janvier

  • Madeleine Pont, alors assistante sociale au secrétariat romand de la Fondation suisse Pro Mente Sana, invite, le 14 janvier, sept personnes souffrant de troubles psychiques et deux personnes proches de patients, au centre de loisirs de la PPU (Polyclinique psychiatrique universitaire), à la rue César-Roux à Lausanne. A la suite de cette première séance, le groupe décide de se rencontrer tous les mercredis soir. Le groupe d'entraide du GRAAP est ainsi né. Un premier procès-verbal est rédigé, il s'intitule «Le Rapporteur». Les buts généraux du groupe sont fixés.

Avril

  • Sortie de presse du premier numéro du magazine «Tout Comme Vous», le 22 avril. Une petite équipe de membres travaille au bureau de Pro Mente Sana, à l'avenue Ruchonnet à Lausanne, et envoie des informations sur le GRAAP. A cette documentation, ils joignent un bulletin de versement. Cette activité régulière, assurée par une équipe d'une dizaine de membres, devient le premier atelier protégé du GRAAP.

Novembre

  • Le GRAAP se constitue en association et signe ses statuts le 25 novembre. Son comité est composé uniquement de personnes concernées par la psychiatrie.

Décembre

  • Malgré la réticence des responsables, les locaux de la PPU (Policlinique psychiatrique universitaire) voient les membres du GRAAP naissant organiser et vivre leur premier Noël entre eux, le 24 décembre. De telles petites ou grandes fêtes vont jalonner dès lors la vie du GRAAP.

Janvier

  • La Loterie Romande offre 80 000 francs qui permettent la création d'un lieu d'accueil.
  • La rédaction et la publication du magazine «Tout Comme Vous» sont remises à Pro Mente Sana. Luc Pont en devient le rédacteur responsable.

Novembre

  • Le GRAAP signe le 25 novembre son premier bail et s'installe à la rue Aloys-Fauquez 13, à Lausanne.

Décembre

  • Inauguration du restaurant Au Grain de Sel, premier centre d'accueil, offrant une activité utile et la possibilité de prendre des responsabilités pour les personnes atteintes de troubles psychiques. Son mot d'ordre: un lieu dans la ville où toujours trouver quelqu'un à qui parler.

La solidarité effective et efficace du GRAAP permet d'accompagner plusieurs camarades hospitalisés par une collaboration judicieuse avec les services concernés. Cela se concrétise par la mise sur pied du Réseau de l'amitié mené par Marianne Chevalier.

Février

  • Le Service de la sécurité sociale de la Ville de Lausanne octroie un prêt de 80 000 francs permettant l'engagement de deux employés permanents à 50%, Anne Durrig et Bernard Naville, pour assurer l'accompagnement des travailleurs du restaurant. Jusque-là, tout travail était bénévole. A partir de cette date, le comité décide d'accorder une indemnité de 5 francs pour trois heures de travail aux membres du GRAAP.
  • Dominique Scheder, psychologue, entreprend une reconversion professionnelle comme animateur. Après un an et demi, il prend la responsabilité de l'animation au GRAAP et met sur pied divers ateliers d'expression. Madeleine Pont quitte son statut de bénévole et touche un 30% de salaire d'assistante sociale, en tant que coordinatrice.

Mars

  • Premier congrès du GRAAP au Casino de Montbenon : 450 personnes, patients, proches et professionnels, s'informent. Le thème de ce premier congrès : «La schizophrénie, en savoir plus.».

Autres événements de l’année

  • Premier camp de vacances du GRAAP qui se renouvellera chaque année.
  • Premiers cabarets et vernissages dans les murs du «petit» Grain de Sel qui permettent à des artistes confirmés ou à des amateurs de s'exprimer.
  • Pierre Matthey, pasteur, coanime, à quinzaine, un groupe de réflexion, la Halte spirituelle.
  • L'OFAS (Office fédéral des assurances sociales) reconnaît le GRAAP comme centre de jour et lui accorde une première subvention.
  • Le SPAS (Service de prévoyance et d'aide sociale) reconnaît l'utilité du travail du GRAAP et lui accorde une première subvention.

Juin

  • Grâce à la ténacité de nos membres et à l'efficacité de nos services social et juridique, l'accès des patients à leur dossier médical est reconnu par un courrier du médecin cantonal adressé à la direction de Cery.

Septembre

  • Partant du même concept que celui du GRAAP, Carmen Del Fresno fonde le 18 septembre l'ANAAP (Association neuchâteloise d'accueil et d'action psychiatrique), à Neuchâtel.

Autres événements de l’année

  • Après un temps de bénévolat, Heidy Stricker collabore professionnellement à l'intendance du Grain de Sel.
  • Une discussion et des échanges avec les proches aboutiront à un congrès qui les concerne et à la création d'un Groupe de proches à Lausanne, puis, au fil des ans, à Yverdon, Nyon et Montreux.
  • Le Groupe de narratologie de Cery se réunit régulièrement autour du Dr Gérard Salem, au Grain de Sel.
  • En collaboration avec les ateliers de la Fondation Eben-Hézer, des après-midi de petits travaux occupationnels s'organisent, au Grain de Sel, dans une ambiance fort conviviale.
  • Antonio travaille au Grain de Sel comme cuisinier. Il est la première personne envoyée en «chantier de secours» par ce qui s'appelait alors l'Office du chômage, actuellement ORP (Office régional de placement) qui offre des emplois temporaires subventionnés (ETS).

  • Congrès du GRAAP : «Les proches, quel rôle?»
  • Jumelage avec une association de patients polonais. Une délégation du GRAAP se rendra en Pologne et les Polonais viendront deux fois à Lausanne.
  • Parution du premier recueil de textes de l'atelier d'écriture du GRAAP.
  • Antoinette Ray met sur pied une structure sur le même modèle que le GRAAP à Fribourg, l'AFAAP (Association fribourgeoise d'action et d'accompagnement psychiatrique).

Octobre

  • Le GRAAP branche l'Oreille de nuit, une permanence téléphonique personnalisée entre des personnes en difficulté et une équipe d'écoutants.

Novembre

  • Premier passage à la Télévision Suisse Romande le 5 novembre: présentation du Grain de sel. Dans le cadre de l'émission «Tell Quel», des patients témoignent à visage découvert de la folie et présentent le GRAAP comme une action de solidarité, cogérée et promue directement par les personnes concernées.

Autres événements de l’année

  • Création de la CORAP, Coordination romande des associations de patients psychiques.
  • Le Grain de Sel est trop petit, beaucoup trop petit pour accueillir toutes les personnes, toutes les activités, et le Service d'hygiène adresse un rapport à la Municipalité signalant les mauvaises conditions de salubrité.

Janvier

  • Désaccord entre la Fondation suisse Pro Mente Sana et son secrétariat romand. Pro Mente Sana ferme ce dernier et le GRAAP le reprend à son compte (services social et juridique, magazine «Tout Comme Vous»), ainsi que l'équipe des salariés et la subvention de l'OFAS, au 1er janvier.
  • Madeleine Pont devient la directrice du GRAAP qui compte cinq secteurs dans son organigramme: l'accueil, le service social, les éditions et la formation, les ateliers, l'animation.
  • La Pax Assurance refuse de louer des locaux de la Borde au GRAAP : «Vous comprenez bien qu'une association de patients psychiques va dévaloriser l'immeuble», argumente le responsable des gérances. Soit dit en passant, un sex-shop a alors pignon sur rue, deux numéros d'entrée plus bas.

Juin

  • Yvette Jaggi, alors syndique, intervient auprès des propriétaires en les priant de revoir leur décision : «La Commune de Lausanne ne saurait tolérer qu'une partie de sa population soit l'objet de discriminations.»

Février

  • Le GRAAP inaugure ses nouveaux locaux à la rue de la Borde 23.

Mars

  • Afin de favoriser son intégration dans le quartier, le GRAAP crée un journal trimestriel, «Le Curieux», journal tiré à 10 000 exemplaires et distribué aux habitants du Nord lausannois.

Mai

  • L'un de nos membres parti à la retraite nous offre de reprendre à bon prix son atelier de menuiserie. Le Brico-Service voit le jour à Prilly. Six mois plus tard, dans un local attenant, s'ouvre un centre d'accueil, bar à café, La Chotte.

Juin

  • Toujours avec cette intention d'intégration, en plus de la volonté d'agir concrètement dans le sens de la démystification de la maladie psychique, le GRAAP met sur pied un nouvel atelier, La Borde du futur. Cette action de développement communautaire comprend trois secteurs : une garderie d'enfants, un lieu d'animation pour les jeunes et une action de quartier. Une dizaine de postes de travail protégés sont réservés à nos membres.
  • Animée par la Borde du futur, une première fête de quartier a lieu à la Borde.

Juillet

  • Première Patrouille des Sentiers, six jours de marche dans le Jura.

Août

  • Le GRAAP dénonce l'attachement des patients psychiques à leur lit. Il lance une pétition et récolte plus de 7000 signatures. Le Conseil d'Etat vaudois nomme une commission pour réviser la loi sur la santé publique.

Mars

  • Le Bateau, à Yverdon, première antenne du GRAAP en dehors de Lausanne, est inauguré.
  • Le 15 mars, coup d'envoi du FC GRAAP.
  • Interviewé par le journal «24 Heures», Dominique Scheder commence par : «Nous, les fous...».

Avril

  • Le salon de coiffure Corporella ouvre ses portes le 8 avril. Il est inauguré en mai.

Mai

  • Le 16 mai, à 11 h 30, www.graap.ch part à l'assaut de la grande toile mondiale du Web.

Juillet

  • Le GRAAP reprend le kiosque de l'Hôpital de Cery et y développe, en parallèle avec la vente, un centre d'accueil, le P'tit Mag.

Novembre

  • Participation de Madeleine Pont et Nelly Perey au Congrès international des infirmières et infirmiers, cadres en soins psychiatriques, à Lyon.

  • De par ses actions, de par sa philosophie, le GRAAP est reconnu comme partenaire tant au niveau des autorités communales, cantonales que fédérales. Sur le plan de la santé publique, on le reconnaît comme un expert. Sa participation est sollicitée dans divers comités et commissions. A la suite de plusieurs interventions du GRAAP, le Conseil d'Etat crée une commission pour la révision de la loi sur la santé publique.
  • Un programme de formation en CNV (communication non violente) débute au GRAAP. La CNV deviendra le concept méthodologique du GRAAP.

Février

  • Introduction de l'informatique et du courrier électronique dans tous les secteurs du GRAAP.

Avril

  • Le GRAAP a engagé le 1er avril un agent qualité à 60%, pour mettre en place la démarche qualité.
  • Premier «Cycle de conférences à Cery» : le GRAAP lance une campagne d'information tout public en organisant deux fois par année trois conférences sur un thème général de santé mentale.

Mai

  • Le Grain de Sel obtient le label «Fourchette verte» le 1er mai.

Juin

  • «Patients psychiques en prison», deux journées d'étude du GRAAP, les 3 et 4 juin, avec la collaboration du Service de médecine et de psychiatrie pénitentiaires et de la Société suisse de psychiatrie sociale, section romande, se déroulent à Cery, Prilly-Lausanne.

Octobre

  • Nyon : le GRAAP inaugure et développe La Berge, centre d'accueil pour l'Ouest vaudois.

Novembre

  • Participation de Madeleine Pont au Congrès international de l'AGIDD-SMQ (Association des groupes d'intervention en défense de droits en santé mentale du Québec), à Montréal.

Autres événements de l’année

  • Création de la CORAASP (Coordination romande des associations d'action pour la santé psychique), partenaire de l'OFAS pour le subventionnement des prestations de service social des associations romandes. Le GRAAP en assure le secrétariat.
  • Participation du GRAAP-Cabaret et de Madeleine Pont au congrès de l'UNAFAM, à Nancy.
  • Introduction de la démarche qualité, suite à la demande de l'OFAS, (art. 74 LAI), pour le subventionnement de nos prestations de service social.

Juin

  • La Rive, à Montreux, assoit le GRAAP dans les quatre coins du canton.

Janvier

  • «Le Curieux» devient un journal trimestriel vaudois de la santé mentale et tire à 30 000 exemplaires.

Mai

  • Sortie du CD du GRAAP-Cabaret réunissant les artistes du GRAAP, le 16 mai.
  • Plus de 750 personnes participent au 12e congrès du GRAAP sur la maniaco-dépression, les 16 et 17 mai. Parmi les conférenciers figure Marshall Rosenberg, fondateur de la CNV (communication non violente). Dès cette date, le congrès annuel a lieu en duplex, à la salle Paderewski et à la salle des fêtes du Casino de Montbenon.

Septembre

  • Première journée organisée par le groupe Animation du GRAAP, le 27 septembre : «Folie et Créativité». Sylvie Trolliet anime cette journée.

Décembre

  • Deux journées d'audit de la démarche qualité, les 13 et 14 décembre. Obtention de la certification par l'APEQ (Agence pour la promotion et l'évaluation de la qualité dans les institutions sanitaires et sociales).

Janvier

  • Le GRAAP reçoit la «Certification OFAS-AI 2000 Critères et indicateurs SPAS», de l'APEQ, le 11 janvier, après les deux journées d'audit de certification des 13 et 14 décembre.

Mars

  • Dernière parution du «Curieux».

Avril

  • Dernière parution du mensuel romand de la santé mentale sous le nom de «Tout Comme Vous».

Juin

  • Nouveau statut pour la Halte-Jeux qui devient une garderie-nurserie accueillant 22 enfants et offrant 6 postes de réinsertion pour des travailleurs au bénéfice d'une prestation de l'AI.

Juillet

  • Première parution du nouveau mensuel romand de la santé mentale, «Diagonales».

Novembre

  • Premier audit de suivi de la démarche qualité, les 7 et 8 novembre.

Autre événement de l’année

  • Les ateliers d'écriture du GRAAP sont invités à Paris pour le Congrès international du Non-Faire. Dominique Scheder, Nelly Perey, Sylvie Trolliet, André Lauener interviendront avec quatre exposés.

Janvier

  • Ouverture d'un atelier (selon art. 73 OFAS) : Service social - Entraide.

Février

  • Première participation du GRAAP à une commission fédérale, «Politique nationale de la santé». Pascale Deppierraz et Dominique Scheder le représentent.

Mars

  • Ouverture d'un atelier d'expression artistique (selon art. 73 LAI) à La Chotte, à Prilly, et de son équipe de théâtre, Les Fous de la Rampe.

Mai

  • Suite au départ du responsable de la démarche qualité, le GRAAP a formé un groupe d'agents du suivi de la démarche qualité et de la gestion (ASDQg).

Eté

  • Le DSAS (Département de l'action sociale et de la santé) nomme la directrice du GRAAP comme membre de sa Commission d'examen des plaintes.

Août

  • Jacqueline Menth est engagée le 1er août comme médiatrice et formatrice CNV (Communication non violente, selon Marshall Rosenberg) à 50%.

Octobre

  • Deuxième audit de maintien de la certification de la qualité, le 2 octobre.

Automne

  • Branle-bas de combat suite à l'annonce de mesures d'allègement budgétaire de la Confédération. Face à la menace de fermeture d'ateliers, lancement de la pétition «Non au licenciement des travailleurs AI ; oui à la réinsertion sociale et professionnelle» ; 4500 signatures récoltées en dix jours.

Juin

  • Le DSAS et l'AVOP (Association vaudoise des organismes privés pour enfants, adolescents et adultes en difficulté) nomment la directrice du GRAAP à la CEDIS (Commission d'éthique et de déontologie des institutions sociales vaudoises).

Novembre

  • Création de la commission du personnel. Un groupe de travail est nommé et a pour mission d'en définir les statuts et le mandat.
  • Location d'une belle surface à la rue de la Borde 27 : enfin le Service social GRAAP-Borde a des locaux dignes de ce nom, et une chaise et un bureau pour chaque travailleur social.

Autre événement de l'année

  • Signatures du contrat TAEP avec l'OFAS, la planification d'un financement qui garantit le maintien de toutes les structures du GRAAP, ainsi que l'octroi d'un crédit complémentaire de l'Etat de Vaud. Ces garanties consolident les bases financières du GRAAP.

Juin

  • Le GRAAP reçoit le 1er juin le renouvellement de la «Certification OFAS-AI 2000 Critères et indicateurs SPAS» de PROCERT (organisme certificateur accrédité auquel s'est joint l'APEQ), après les deux journées d'audit des 13 et 14 avril.

Autres événements de l'année

  • L'Académie suisse de médecine consulte le GRAAP pour son projet de réglementation concernant les mesures de contention dans l'exercice de la médecine.
  • Le GRAAP propriétaire ! Signature de la promesse de vente pour l'achat d'un local dans le centre Articom à Nyon, pour héberger le centre d'accueil du GRAAP de l'Ouest vaudois, La Berge.

Février

  • Création de Grain de Sol, la chorale du GRAAP.

Octobre

  • Journée Folie et Créativité, «Ecrire pour guérir», au château d'Yverdon.
  • Le GRAAP décide de soutenir le référendum contre la 5ème révision de l'AI. Il s'engage dans les comités référendaires et participe activement à la récolte des signatures.

Autre événement de l'année

  • Création de la commission de formation pour le perfectionnement de tous.

Janvier

  • 20 ans, ça se fête ! Journée rétrospective avec les membres fondateurs à Montbenon, le 14 janvier.
  • Aboutissement du référendum contre la 5ème révision de l'AI. Le GRAAP participe au dépôt des signatures à la Chancellerie fédérale à Berne le 25 janvier.

Avril

  • Exposition au Forum de l'Hôtel de Ville: «Graines de folie dans la ville» du 18 au 28 avril.

Mai

  • Congrès annuel: «La maladie psychique et les troubles borderline» les 9 et 10 mai.

Juin

  • Malgré l'investissement actif du GRAAP dans la campagne de votation, la 5ème révision de l'AI est acceptée par les citoyens suisses le 17 juin.

Septembre

  • Ouverture à la Roselière d'un restaurant ouvert au public. Un contrat de prestation avec l'entreprise Polyval est signé pour la livraison de repas.

Octobre

  • Journée mondiale de la santé mentale à Yverdon le 10 octobre.

Novembre

  • Le Bal de l'entraide clôture cette année de jubilé ; il a réuni plus de 700 personnes, membres du GRAAP, amis de nos amis et donateurs. Cet événement festif a rassemblé les gens au-delà des catégories sociales et témoigne de la forte adhésion autour du projet de l'association qui reste plus que jamais d'actualité, 20 ans après sa fondation.

Février

  • Le Comité approuve la proposition de la directrice d'implanter le mode sociocratique de gouvernance au sein du GRAAP. Celui-ci est présenté à l'Assemblée générale.
  • La Berge à Nyon signe un contrat avec la Fondation Baud. C'est un contrat de prestation atelier avec 4 travailleurs AI pour l'entretien extérieur et intérieur et à la livraison de linge aux particuliers de la région morgienne.

Octobre

  • Une délégation de 3 membres du GRAAP a participé au XIVe colloque de l'AQRP (Association québécoise pour la réadaptation psychosociale) "Rétablissement et citoyenneté dans l'espace francophone". 2 membres sont intervenus lors d'une conférence (Les mouvements d'usagers, un exemple suisse) et d'un atelier (Affirmer sa citoyenneté dans le cadre de la démocratie suisse).

Décembre

  • Un nouvel organigramme est mis en place. Cet organigramme a été présenté au comité et à l'APers (Assemblée du personnel). Le Conseil de direction (CoDir) se compose de 4 directeurs qui dirigent 4 départements. Un Conseil de direction élargi (CoDirE) inclus les responsables des 14 secteurs représentant les 4 secteurs géographiques, la garderie La Ronde, 2 représentants pour le secteur des Ressources administratives et humaines, le secteur de la Communication, le secteur des prestations transverses.

Janvier

  • Le comité s'est prononcé pour l'acceptation du financement additionnel de l'AI. Diverses actions sont menées jusqu'en septembre.
  • Adoption d'un rythme bimestriel pour la revue Diagonales.

Avril

  • Le GRAAP devient membre de l'Alliance Santé psychique suisse.

Mai

  • 20ème Congrès du GRAAP à Montbenon sur le thème «Dépression, burn-out. Crise et opportunité». Premier bal du Congrès en soirée et spectacle humoristique.

Août

  • Refonte des cinq lettres internes en un seul titre bimestriel «L'Echo du GRAAP» dont le premier numéro paraît ce mois-ci.

Septembre

  • Le peuple suisse accepte le financement additionnel de l'AI grâce à la mobilisation des Romands.

Autre événement de l'année

  • Le centre de la Rive à Montreux a signé un contrat de prestation avec la commune d'Attalens. Cela a permis la création de l'atelier A table! Celui-ci emploie deux travailleurs AI qui officient à la cantine scolaire de l'unité d'accueil parascolaire pour écoliers.

Avril

  • Aux Pays-Bas, le GRAAP présente son programme d'implantation de la sociocratie au Centre mondial de la sociocratie.

Juin

  • Le Comité crée une Commission de politique sociale pour le GRAAP.

Septembre

  • Répondant à une invitation de l'OAI, le GRAAP est présent au Comptoir suisse à Lausanne.

Novembre

  • Participation de 2 membres du GRAAP pour la troisième fois au colloque de l'AQRP (Association québécoise pour la réadaptation psychosociale) dont le thème est «Vaincre la stigmatisation un enjeu collectif».

Janvier

  • Le Conseil d'Etat vaudois décerne le Mérite cantonal à Madeleine Pont, directrice historique du Graap.

Mai

  • Congrès du Graap sur le rôle des proches de patients psychiques. Implication de la Coraasp à travers des ateliers cantonaux qui alimentent de leurs réflexions les journées de congrès.

Juin

  • La proposition du Comité du Graap de créer une fondation faisant le pendant de l'association est validée lors d'une assemblée générale extraordinaire.

Juillet

  • La 5e édition de la Patrouille des Sentiers réunit plus de 250 personnes dans le Jura. Cette semaine de marche sera suivie par une équipe de l'émission «Temps Présent».

Décembre

  • Signature de l'acte de création du Graap-Fondation.

Janvier

  • Fête des 25 ans du Graap le 14 janvier.
  • Nouvelle ligne graphique de Diagonales.
  • La gestion des présences et de la rétribution des travailleurs AI est informatisée.
  • Abandon de la rétribution journalière passage à une rétribution mensuelle pour tous.

Mai

  • Départ à la retraite de Madeleine Pont, fondatrice du Graap et directrice. Jean-Pierre Zbinden lui succède à la direction.
  • Lancement de la nouvelle ligne graphique du Graap-Fondation.
  • Congrès annuel sur le thème "Maladies psychiques - La crise: ses dangers, ses opportunités".

Septembre

  • Ouverture de la garderie Planète Bleue (Place du Tunnel) le 18 septembre.

Octobre

  • Le 30 octobre, 1ère journée des proches aidants organisée par le DSAS, avec la participation du Graap-Fondation. 120 proches ont visité les 4 centres du Graap-Fondation en mode portes ouvertes.

Autres événements de l’année

  • Collaboration avec Adlatus : évaluation produits des ateliers et nouvelle ligne graphique.
  • Introduction du dossier client informatisé (Projet de vie).
  • Après la numérisation des archives de l'Office d'état civile, ScanTeam démarre le projet de numérisation des dossiers d'archives du SPOP.
  • Face au multiple report du déménagement, lifting des locaux de la Rive réalisé en grande partie par les collaborateurs et bénéficiaires.
  • Restructuration du DCER, rebaptisé DCO (Département de la communication) avec les deux secteurs "Les éditions" et "Le développement communautaire et la communication".
  • Fin du rapatriement de la comptabilité du Graap-Fondation à l'interne.
  • Le Graap-Fondation applique la CCT des maîtres socio-professionnels.

Janvier

  • Le 24 janvier, l'émission radio de la Ligne de Cœur a lieu en direct du Grain de Sel sur le thème "La fragilité".

Mars

  • Le DCO et l'Atelier Communication intègrent les anciens locaux de la Ronde rénovés.
  • Départ à la retraite Dominique Scheder, membre fondateur et premier salarié du Graap.

Mai

  • Congrès annuel sur le thème de la "Nouvelle loi de protection de l'adulte et de l'enfant" entrée en vigueur en début d'année. Introduction des premiers ateliers citoyens romands préparant le congrès.
  • Une équipe de percussionnistes du Graap-Fondation participe au Carnaval de Lausanne avec une troupe de samba brésilienne : ils remportent le premier prix du cortège.

Juin

  • Inauguration de la garderie Planète Bleue.

Septembre

  • Le 12 septembre, inauguration des nouveaux locaux  à la rue de la Borde 28 bis (anciens locaux de Polygravia), à la rue de la Borde 25 (anciens locaux de la Ronde) et à la rue de la Borde 23 (locaux du Grain de Sel).  Plusieurs ateliers (ABC-Tissus, Scan Team, Atelier Bureau, Atelier Communication) ainsi que le DCO occupent ces nouveaux locaux. Le Grain de Sel réinvestit des locaux entièrement remis à neuf.

Autres événements de l’année

  • 2 cheffes de secteur et une journaliste sont nommées au DCO récemment restructuré.
  • Restructuration du parc informatique et de la téléphonie. Remplacement des Mac par des PC et externalisation de la gestion du parc au CIAD.

Janvier

  • La CCT dans le secteur social parapublic vaudois entre en vigueur pour le personnel du Graap-Fondation.

Mai

  • Inauguration du nouveau site web le 14 mai.
  • Congrès annuel sur le thème "Recherche de sens et spiritualité: une piste face à la maladie psychique?".
  • Création de l'atelier de développement personnel "Espace contact" piloté par une ergothérapeute.

Juin

  • Fin de formation pour la première volée de pairs-praticiens en santé mentale.

Juillet

  • Sortie du 100ème numéro de Diagonales, numéro spécial sur le thème "La santé mentale à l'aube du 21ème siècle  - Evolutions et perspectives".
  • Première volée d'enfants de Planète Bleue quittant la garderie pour rejoindre l'école primaire.

Septembre

  • Le Graap-Fondation soutient l'initiative sur la caisse maladie publique. Elle est refusée en votation populaire le 28 septembre.

Décembre

  • Portes ouvertes au Graap-Fondation dans la cadre de la Journée mondiale du bénévolat le 5 décembre.

Autres événements de l’année

  • Scan Team assure désormais le traitement quotidien de l'ensemble du courrier entrant du SPOP.
  • Publication d'une charte commerciale pour les ateliers coopératifs.
  • Publication des brochures "L'essentiel pour se porter garant d'un futur locataire" et "Trucs et astuces pour chercher un logement".
  • Vernissage à Montreux de l'exposition Santérapie mise en place par la Rive, elle tournera dans les trois autres centres du Graap-Fondation.
  • Pour la première fois, des TAI de la Rive s'impliquent dans des processus visant l'amélioration des dispositifs médico-sociaux (avec la Fondation de Nant et le Réseau romand de rétablissement (R3).
  • Lancement de l'activité poterie à la Roselière.
  • Participation du Graap-Fondation à plusieurs ateliers du projet "Alcôve", une réflexion sur l'architecture en psychiatrie dans le but de favoriser le bien-être dans les espaces de soins.

Janvier

  • Lancement du programme de formation continue "Au service de votre projet".

Mai

  • Publication du rapport de l'éésp sur la modélisation de l'action sociale propre aux organisations de la Coraasp, le Graap-Fondation a participé à la réflexion.
  • Congrès annuel sur le thème "Maladies psychiques - Vie affective, sexualité, désir d'enfant".

Juin

  • Cessation des activités de l'Oreille de nuit.
  • Constitution de groupes de travail pour réfléchir au déménagement du centre de la Rive sous la conduite de Psyché (groupe de recherche interdisciplinaire en architecture et la co-construction identitaire).

Décembre

  • Fermeture définitive de l'atelier Artibric.

Autres événements de l’année

  • Travaux de rénovation à la Berge.
  • Lancement de l'activité de fabrication artisanale de papier à la Berge.

Janvier

  • Mise en place des nouveaux programmes d'accompagnement en atelier et introduction d'un nouveau système de rémunération.
  • Les ateliers Scan Team et Planète Bleue deviennent des socio-entreprises.

Février

  • Publication du document de synthèse de la Coraasp sur la modélisation de l'action sociale propre aux organisations de la Coraasp, le Graap-Fondation a participé à la réflexion.
  • Fermeture du Forum internet d'entraide sociale.

Mai

  • Le 2 mai, l'émission radio de la Ligne de Cœur a lieu en direct du Grain de Sel sur le thème "Le travail, c'est la santé?".
  • Congrès annuel sur le thème " Maladies psychiques - Le travail, c'est la santé?"

Juin

  • Le Graap-Fondation soutient l'initiative prévoyant l'instauration d'un revenu de base inconditionnel. Elle est refusée en votation populaire le 5 juin.

Juillet

  • 6ème édition de la Patrouille des Sentiers du 25 au 30 juillet.

Janvier

  • Lancement de la page Facebook du Graap le 15 janvier.
  • Fête de lancement des 30 ans du Graap au Casino de Montbenon le 16 janvier.
  • Création des postes d'adjoint aux directeur/trice du DAS et DRHAF.

Février

  • Sortie de la nouvelle plaquette de présentation du Graap-Fondation.

Mai

  • Le 2 mai, l'émission radio de la Ligne de Cœur a lieu en direct du Grain de Sel sur le thème "A l'écoute de la vulnérabilité".
  • Congrès annuel sur le thème "Tous vulnérables!"
  • Sortie du livre "Folie à temps partiel - D'objet de soins à citoyen" le 18 mai.
  • Création du poste de chef de secteur des Ateliers

Juin

  • Fin de formation pour la seconde volée de pairs-praticiens en santé mentale.

Octobre

  • Première représentation de la pièce de théâtre "On est tous Achille" (montée à l'occasion des 30 ans du Graap) au Théâtre de Colombier (NE) le 10 octobre. Seconde et troisième représentations de la pièce de théâtre "On est tous Achille" à la Maison de quartier de Chailly.

Novembre

  • Bal de l'Entraide au Casino de Montreux le 17 novembre.

Décembre

  • Le Graap-F prend part pour la 1ère fois à la Braderie de Noël à Lausanne.

Autres événements de l’année

  • Collaboration  avec " le Courrier" qui reprend régulièrement des articles de Diagonales.

Janvier

  • ScanTeam gère le tri du courrier de l'Office de curatelles et tutelles professionnelles.
  • Projet pilote de pair-praticien engagé au DCO.

Mai

  • Congrès annuel sur le thème "Le suicide, osons en parler!".

Juin

  • Collaboration avec la Fondation Louise Magnin sur le projet de foyer ODMER, le service social du Graap-F assure le suivi social des résidents et le suivi après le séjour.

Mars

  • Entrée en fonction de Mme Annick Kosel directrice du Graap-F suite au départ à la retraite de Jean-Pierre Zbinden.

© 2020 Graap | fondation groupe d'accueil et d'action psychiatrique