Bookmark and Share

Congrès

Présentation

Maladies psychiques et contrainte
Pour protéger qui ?

Les P(L)AFA, l’usage des chambres de soins intensifs et les traitements forcés sont trois des illustrations les plus marquantes de la contrainte en psychiatrie. Avec des incidences directes et douloureuses pour les personnes qui subissent ces pratiques, mais aussi pour les proches et les personnes qui mettent en oeuvre ces mesures.

Il n’est pas rare que des personnes mises sous P(L)AFA disent que le plus difficile n’a pas été la mesure elle-même mais les relations ou l’absence de relations humaines avec le personnel de soin ou d’accompagnement.

Il y a 5 ans, notre congrès avait abordé le nouveau droit de protection de l’adulte et de l’enfant. Quels regards poser sur la situation actuelle de l’usage de la contrainte dans les cantons romands ?

Comme tous les deux ans, grâce à la collaboration de la CORAASP (Coordination romande des associations d’action pour la santé psychique) et de ses membres, cette édition donnera la parole aux participants d’ateliers citoyens qui se sont réunis dans chaque canton romand avant le congrès et qui partageront avec nous le fruit de leurs échanges.

L’usage de la contrainte sur les personnes concernées par la maladie psychique suscite le débat depuis de nombreuses années. Dès leur création, les associations de la CORAASP ont milité pour la contrer. Un combat qui s’est avéré payant puisque son utilisation a beaucoup évolué au cours de ces dernières décennies. Il n’en reste pas moins que la contrainte est encore bien présente en psychiatrie et qu’elle fait toujours l’objet de controverses.

Quelle société voulons-nous ? Comment gérer les tensions entre liberté et risque zéro, entre assistance à personne présentant un danger pour elle-même ou pour les autres et mesure de contrôle social ? Jusqu’où acceptons-nous des expressions parfois étonnantes ou dérangeantes dans notre conception de la vie en collectivité ?

Ces tensions traverseront les différentes interventions de ce congrès où s’exprimeront des travailleurs sociaux, des personnes atteintes dans leur santé psychique, des médecins, des proches, des soignants, des pairs praticiens en santé mentale, etc.

Les questions de santé mentale nous concernent tous, que ce soit en termes de prévention ou de soins. En effet, environ une personne sur deux souffre d’un problème psychique à un moment de sa vie1.

Nous vous invitons à ces deux jours de réflexion.

Jean-Pierre Zbinden
Directeur général du Graap-Fondation

1 Observatoire suisse de la santé (Obsan), bulletin 5/2017, page 1.

Programme et inscription

Maladies psychiques et contrainte
Pour protéger qui ?

30e Congrès du Graap-Fondation - Mercredi 8 et jeudi 9 mai 2019 - Casino de Montbenon - Lausanne

Mercredi 8 mai 2019

08h30 Accueil
Intermède musical avec Daniel Perrin et Pascal Schopfer, pianistes
09h00 Allocution de bienvenue
Pierre Chiffelle, président du conseil du Graap-Fondation
09h20 Peut-on concilier protection et contrainte ?
Elisabeth Sturm, paire praticienne en santé mentale et juge assesseure
auprès du Tribunal de protection de l’adulte et de l’enfant, Genève
10h10 Présentation des Ateliers citoyens / La parole aux personnes
concernées
Florence Nater, assistante sociale HES, directrice de la Coraasp,
Coordination romande des associations d’action pour la santé psychique
10h30 Pause
11h00 Ateliers citoyens / La parole aux personnes concernées
11h35 Privation de liberté : l’éclairage de la Commission nationale
de prévention de la torture (CNPT)
Dre Corinne Devaud Cornaz, membre de la CNPT, docteure en psychiatrie
et psychothérapie (SSPP)
12h30 Pause de midi
14h00 Usage de la contrainte en psychiatrie : perspective historique
Dr Vincent Barras, médecin, historien, directeur de l’Institut
des humanités en médecine, professeur ordinaire à l’Unil
15h00 Pause
15h30 Ateliers citoyens / La parole aux personnes concernées
16h10 Au secours, on veut m’aider !
Claude Seron, éducateur spécialisé, psychopédagogue, intervenant social
et familial, formateur
17h15 Fin

 

Jeudi 9 mai 2019

08h30 Accueil
Intermède musical avec Daniel Perrin et Pascal Schopfer, pianistes
09h00 De la contrainte et du lien / Rôles de la police
Christian Pannatier, chef de la division Proximité, partenariats,
multiculturalité de la Police de Lausanne
09h45 Droit de protection de l’adulte en vigueur depuis 2013 :
état des lieux
Shirin Hatam, titulaire du brevet d’avocat, conseillère juridique
de Pro Mente Sana – Association romande
Jean-Dominique Michel, secrétaire général de Pro Mente Sana –
Association romande
10h30 Pause

11h00

Ateliers citoyens / La parole aux personnes concernées
11h40 Quel rôle pour les proches ?
Groupe de proches Maladie psychique et prison
12h30 Pause de midi
14h00 Ateliers citoyens / La parole aux personnes concernées
dans les foyers
14h20 Pouvoir et souffrance du soignant
Dr Stéphane Morandi, psychiatre, médecin associé,
Unité de psychiatrie mobile DP-CHUV, et médecin cantonal adjoint
Benedetta Silva, psychologue chargée de recherche,
Section de psychiatrie sociale DP-CHUV
15h15 Pause
15h45 Peut-on apprendre de l’histoire pour agir aujourd’hui ?
Christel Gumy, historienne, directrice de recherche, Commission
indépendante d’expert-e-s (CIE) internements administratifs, Berne 
16h25 Première du film Plans Fixes consacré à Madeleine Pont,
fondatrice du GRAAP
Tourné le 5 octobre 2018 à Forel (Lavaux).
Interlocuteur : Jérôme Galichet.
17h30 Apéritif

 

Ateliers citoyens 2019

Pour son 30e congrès, le Graap a choisi d’aborder un thème délicat et qui ne laisse pas indifférent : la contrainte en psychiatrie

L’usage de la contrainte sur les personnes concernées par la maladie psychique fait débat depuis de nombreuses années. Dès leur création, nos associations ont milité pour la contrer. Un combat qui s’est avéré payant puisque son utilisation a beaucoup évolué au cours de ces dernières décennies. Alors que dans les années 1980 elle était encore très répandue dans nos hôpitaux, parfois sous une forme extrêmement violente pour les patients (à l’image des mesures de contention mécaniques), les formes les plus brutales de contrainte ont aujourd’hui disparu en milieu psychiatrique. En outre, son usage est plus restreint et, surtout, extrêmement réglementé et contrôlé.

Il n’en reste pas moins que la contrainte subsiste encore dans le contexte actuel de la santé mentale, et qu’elle continue à faire débat. Les PAFA, l’usage des chambres de soins intensifs et les traitements forcés en sont trois des illustrations les plus marquantes. Avec des incidences directes et douloureuses pour les personnes qui subissent ces pratiques, mais aussi pour les proches et les personnes qui mettent en oeuvre ces mesures.

Quel regard poser sur la situation actuelle dans les cantons romands ? Est-elle satisfaisante ou, a minima, acceptable ? Une psychiatrie sans contrainte est-elle possible ? Et comment une telle expérience est-elle vécue par les personnes qui la subissent, par leur entourage et par les différents acteurs impliqués ? Au-delà de la douleur qu’elle génère, peut-elle avoir un effet bénéfique ? Plus généralement, quelle société voulons-nous ? Comment gérer les tensions entre liberté et risque zéro, assistance à personne en danger et contrôle social ?

Ces nombreuses questions traverseront certainement les différentes interventions du congrès, mais aussi les échanges des ateliers citoyens romands auxquels nous avons le plaisir de vous convier.

Après les éditions de 2011 (rôle des proches dans l’accompagnement des personnes souffrant de troubles psychiques), de 2013 (nouveau droit de protection de l’adulte), 2015 (vie affective, sexualité et désir d’enfant) et celle de 2017 (la vulnérabilité), la Coraasp se réjouit de pouvoir ouvrir un nouveau champ de réflexion collective sur le thème de la contrainte en psychiatrie. Ouverts à toute personne intéressée, ces ateliers citoyens permettent, sur la base des réflexions et expériences des participants et des apports théoriques ou expérientiels d’intervenants externes, d’élaborer des savoirs collectifs. Ceux-ci seront ensuite partagés dans le cadre du congrès du Graap, sous la forme qu’auront choisie les différents ateliers cantonaux.

La participation aux ateliers citoyens est gratuite ; elle ne nécessite pas d’inscription préalable. Dans le ou les canton(s) de votre choix, vous pouvez librement participer à l’une ou à l’ensemble des séances.

Nous nous réjouissons de vous y accueillir nombreuses et nombreux !

Florence Nater
Directrice Coraasp

Programme des ateliers citoyens romands

FR - AFAAP (026 424 15 14) - AFAAP, Rue Hans-Fries 5, Fribourg

• Mardi 15 janvier 2019, 14h00 – 16h00
«Le soins au-delà de la contrainte», Aurélie Clément-Perritaz (Responsable de projets, infirmière, RFSM)

• Mardi 5 février 2019, 14h00 – 16h00
«Les contraintes du quotidien», Laura Propizio (Coordinatrice AFAAP)

• Mardi 26 février 2019, 14h00 – 16h00
«Dans quelle mesure les contraintes sont-elles légitimes ?», Dre Isabelle Gothuey (Médecin directrice, RFSM) et Aurélie Clément-Perritaz (Responsable de projets, infirmière, RFSM)

NE - ANAAP  (032 721 10 93)  - Hôtel des Associations, Rue Louis-Favre 1, Neuchâtel

• Mardi 22 janvier 2019, 18h30-20h30
«Contrainte et vie quotidienne»,  Solange Jobin et Frédéric Catala (Infirmiers en psychiatrie, NOMAD)

• Mardi 12 février 2019, 18h30-20h30
«Contrainte et protection de l’adulte», Geneviève Calpini-Calame (Juge au Tribunal régional)

• Mardi 12 mars 2019, 18h30-20h30
«Contrainte et hôpital psychiatrique», Dr Pedro Planas (Directeur médical CNP)

VS - AVEP (024 471 40 18) - AVEP, Route du Martoret 31A, Monthey

• Lundi 21 janvier 2019, 18h30
«Mon expérience de la contrainte en psychiatrie en tant que proche et/ou personne concernée par les troubles psychiques»

•Lundi 11 février 2019, 18h30
«La contrainte en psychiatrie : le regard des soignants - Présentation du film réalisé par le Pôle Psychiatrie», Alain Boson (Infirmier-chef, Pôle Psychiatrie Valais)

• Lundi 25 mars 2019, 18h30
«La contrainte en psychiatrie et le droit»,  Ludivine Détienne (Avocate au bureau de l’Ombudsman Valais)

VD - CROEPI (021 312 28 42)- CROEPI, Rue Pré-du-Marché 23, Lausanne

• Lundi 28 janvier 2019, 16h30 - 18h00
«La contrainte en psychiatrie perçue avec le regard du policier»

• Mardi 19 février 2019, 16h30 - 18h00
«La contrainte en psychiatrie perçue avec le regard du curateur»

• Jeudi 21 mars 2019, 16h30 - 18h00
«La contrainte en psychiatrie perçue avec le regard de l’éducateur»

GE - Association Parole (022 781 43 08)- Association Parole, Rue du Vieux-Billard 1, Genève

• Jeudi 31 janvier 2019, 18h30
«Efficacité, productivité, rentabilité : une pression normative exercées sur les individus», Yahann Jaggi et Niamh Fahy (Paires praticiennes en santé mentale)

• Mardi 12 février 2019, 18h30
«Communication et relations entre patients et hôpital psychiatrique», Pascale Isoz Louvrier (Ass. des Conseillers Accompagnants)

• Lundi 4 mars 2019, 18h30
«Mesures de contraintes en santé mentale, quelles conséquences pour la société ?», Shirin Hatam (Juriste, Pro Mente Sana)

JU - PINOS (032 423 41 60) et A3 Jura (077 438 66 22) - Résidence PINOS, Milieu du Village 55, Courtemaîche

• Mercredis 23 janvier, 27 février, 27 mars 2019, 18h30
«Contrainte imposée, contrainte acceptée ? La contrainte est-elle justifiée ?»
Soirées interactives : il appartient au groupe de développer le thème au fil des trois séances


Vous trouverez également le programme des ateliers citoyens dans le document Ateliers citoyens romands Congrès 2019 (avec dates et lieux) (pdf)

A propos des congrès

Le Graap-Fondation, en collaboration avec le Graap-Association, organise depuis 1990 un congrès qui développe des thématiques en lien avec la santé mentale. Il se déroule sur deux jours à Lausanne et rassemble chaque année près de 500 personnes.

Cet événement participe de la mission de sensibilisation du public aux problématiques psychiques et offre à chacun la possibilité d'influer sur son environnement. Sa richesse réside dans le fait qu'il rassemble, sur scène comme dans le public, tant des professionnels du domaine (psychologues, médecins, infirmiers, travailleurs sociaux, etc...) que des personnes concernées par la maladie psychique et leurs proches.

Tous les deux ans, le congrès est organisé en collaboration avec la Coraasp (Coordination romande des associations d'action pour la santé psychique). A cette occasion, des ateliers de préparation sont mis en place en amont, dans chaque canton romand. Des thèmes particuliers y sont travaillés. Les résultats de ces rencontres sont ensuite présentés lors du congrès.

Ces deux journées de réflexion sont régulièrement reconnues comme formation continue en psychiatrie-psychothérapie par la section romande de la Société suisse de psychiatrie sociale.

Archives

Congrès 2018 2-3 mai 2018 Le suicide - Osons en parler ! Actes du Congrès 18*
Congrès 2017 17-18 mai 2017 Tous vulnérables ! Actes du Congrès 17*
Congrès 2016 18-19 mai 2016 Maladies psychiques : Le travail c'est la santé ? Actes du Congrès 16*
Congrès 2015 6-7 mai 2015 Maladies psychiques : vie affective, sexualité, désir d'enfant Actes du Congrès 15*
Congrès 2014 21-22 mai 2014 Recherche de sens et spiritualité : une piste face à la maladie psychique ? Actes du Congrès 14*
Congrès 2013 28-29 mai 2013 Protection de l'adulte - Entre sécurité et liberté : quelle société voulons-nous ? Actes du Congrès 13*
Congrès 2012 9-10 mai 2012 Maladies psychiques - La crise, ses dangers, ses opportunités Actes du Congrès 12*
Congrès 2011 11-12 mai 2011 Maladies psychiques : Et les proches dans tout ça ? Oser en parler ! Actes du Congrès 11*

 

*Il est possible de commander une version papier des actes au prix de 10 fr. Les commandes peuvent se faire par téléphone auprès de la réception du Graap-Fondation (021 643 16 00) ou en remplissant le formulaire de contact de la page Actes des congrès du Graap.

Pour les congrès antérieurs à 2011, une version papier est en vente à la Réception du Graap-Fondation à Lausanne (021 643 16 00).

© 2019 Graap | fondation groupe d'accueil et d'action psychiatrique