Actualités

Le Réseau de l’Amitié (REA) du Graap de Lausanne est composé d’assistantes sociales et assistants sociaux, de bénévoles et de pairs-aidant∙e∙s accompagnant∙e∙s inscrits dans un processus du rétablissement. Le REA s’engage, sur le canton de Vaud, à combattre l’isolement des personnes vivant avec des troubles psychiques en les aidant à retrouver une vie sociale, en leur rendant visite et en les accompagnant dans des activités (flyer du REA ici).

L’équipe du REA recherche de nouveaux collaborateurs∙trices, pairs-aidant∙e∙s entre 40 et 100% (cahier des charges ici).

Offre d’un cadre de travail agréable et chaleureux avec un encadrement de qualité de la part de professionnel∙le∙s du domaine social. Cette expérience peut constituer une bonne entrée en matière pour une future formation comme pair praticien∙ne en santé mentale. 

Pour toute question et/ou intérêt vous pouvez contacter Madame Christine Jeker, responsable d’atelier au 021 643 16 00 ou par email à Christine.Jeker@graap.ch .

Le Département de psychiatrie du CHUV invite les personnes concernée par un trouble psychique à participer à cette étude via un questionnaire en ligne.

Objectif
Cette recherche vise à évaluer la contrainte dite « informelle » qui peut être vécue dans le cadre de soins psychiatriques. On parle de contrainte informelle pour décrire toutes les incitations, persuasions, pressions voire menaces exercées sur les personnes pour leur faire accepter des mesures thérapeutiques.


Déroulement

Cette étude consiste à récolter votre point de vue sur votre situation via un questionnaire anonyme en ligne. Le questionnaire nécessite entre 30 et 45 minutes pour être complété. 


Participer à l’étude

Cette étude s’adresse à toutes les personnes entre 18 et 65 ans, qui ont un suivi psychiatrique (actuel ou passé), qui ont reçu un diagnostic psychiatrique et dont le niveau de français est suffisant.

Pour participer, il suffit de suivre ce lien : https://fr.surveymonkey.com/r/M59NHH7

Lien vers le flyer

Le Graap vous invite à signer une pétition demandant au Conseil fédéral de ratifier le Protocole facultatif de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH).

La Suisse est encore loin de l’égalité des droits pour les personnes en situation de handicap. La CDPH n’est mise en œuvre que de manière lacunaire, comme le démontre Inclusion Handicap dans son Rapport alternatif détaillé. La Suisse n’a pas encore ratifié le Protocole facultatif se rapportant à la CDPH. Le Protocole permet aux personnes handicapées de saisir le Comité de l’ONU en cas de violation de leurs droits inscrits dans la CDPH, à condition que toutes les voies de recours internes aient été épuisées. Si le Comité constate une violation des dispositions de la Convention, il adresse une recommandation à l’État partie, lequel est tenu de rendre compte, dans un délai de 6 mois, des mesures mises en œuvre.

Relevons que le Graap a pu fournir beaucoup d'informations sur la question des patients psychiques en prison lors de la rédaction du Rapport alternatif.

Vous pourrez lire plus d'informations et signer la pétition en allant sur la page https://www.zurecht.ch/fr/petition.

Nouveau : il est aussi possible de signer la pétition sur papier en téléchargeant une feuille de signatures depuis la page https://www.zurecht.ch/fr/petition. Les feuilles de signatures doivent être renvoyées jusqu'au 17 octobre.

Les signatures seront remises au Conseil fédéral le 21 octobre.

A l'occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, nous avons le plaisir de vous convier à la projection exclusive unique du film PIECES le 8 octobre à 11h au cinéma Pathé Les Galeries à Lausanne. La projection sera suivie par une rencontre avec Maria Halphen, présidente de la fondation Meeting For Minds coproductrice du film.  

Billets gratuits: https://www.eventbrite.fr/e/projection-du-film-pieces-tickets-418256786307

Page 1 sur 19
© 2022 Graap | fondation groupe d'accueil et d'action psychiatrique