Actualités

Les folles couleurs de la «Mad Pride»

«Le 10 octobre, la Journée mondiale de la santé mentale verra la tenue d’une Mad Pride à Genève.» Quand cette phrase a été prononcée en séance de rédaction, les regards se sont croisés, intrigués: personne n’avait jamais entendu le terme «Mad Pride». Bien que cette manifestation festive existe depuis longtemps à l’étranger, aucune n’a encore eu lieu en Suisse. Et pour cause: ici, il n’est pas coutume de manifester, de se montrer, de révéler. On préfère ne pas déranger, ne pas gêner. Surtout lorsqu’on souffre, qu’on se sent particulier. Pourtant l’indifférence et le silence deviennent destructeurs. Ils peuvent même tuer.

L’idée de défiler demande donc de l’engagement, de passer un cap, mais elle semble fondamentale pour progresser. Que l’on soit atteint dans sa santé psychique, proche de personnes en souffrance, professionnel ou simplement sensible à cette situation.

La «Pride» veut faire reconnaître la santé mentale comme un besoin vital au même titre que la santé physique. Elle cherche à mobiliser les citoyens aux côtés de personnes vivant avec des troubles psychiques, et elle veut rappeler que les maladies mentales ne sont pas irréversibles, que l’on peut se soigner et avoir sa place dans la société.

Peut-être qu’ici aussi les temps changent, finalement. La honte, la pudeur, le sentiment de gêner peuvent s’effacer face au besoin de reconnaissance, de solidarité et d’union. Un récent 14 juin historique et violet est là pour nous le rappeler. La Suisse bouge et existe. Rendez-vous donc ce 10 d’octobre, déguisé ou non, au bout du lac. Pour le colorer d’un brin de folie.

Laurent Donzel

Plus d'infos sur la page Diagonales.

Aux alentours du 19 août prochain, le centre La Rive quittera Montreux et emménagera dans des locaux flambants neufs au Quai de la Veveyse 4 à Vevey . A cette occasion, le centre sera rebaptisé La Cour. Le numéro de téléphone reste le même, à savoir le 021 643 16 40.

Le 1er novembre, le nouveau centre verra l’ouverture au public d’un tea-room, le Grain de Sel.

Le centre La Cour et son tea-room seront inaugurés officiellement le 21 novembre à 15 h.


Illustration : maquette du nouveau centre La Cour à Vevey

Tout en continuant de consolider le cadre des nombreuses activités qui sont celles du Graap, nous avons dû faire face à l’annonce du départ à la retraite de notre directeur, Jean-Pierre Zbinden, en mars 2019. Cela a été l’occasion d’un magnifique exercice collectif de réflexion et de gestion participative dans le cadre du processus approfondi que nous avons conduit pour chercher et trouver la personne qui nous paraissait la plus apte à prendre sa succession.
(Extrait du mot du Président du Conseil de Fondation Pierre Chiffelle, page 2 de Regards 2018)

Regards 2018, le rapport d'activité du Graap-Fondation, vient de sortir. Retrouvez-le à la page Rapports d'activité !

Le Graap-Fondation soutient la grève des femmes, parce que nous souhaitons une société où chacune et chacun a le droit de s’épanouir quel que soit son genre, sa couleur et ses croyances.

Le vendredi 14 juin, les employées et employés du Graap-Fondation débrayeront dès 11h. Nous nous retrouverons au ''Grain de Sel'' (Borde 27, Lausanne) pour discuter des stéréotypes sexistes bien ancrés dans nos fonctionnements quotidiens. Des saynètes montreront des situations de discrimination et lanceront des discussions animées. Dès midi, un repas communautaire (avec les hommes au service) aura lieu à la salle de conférence.

A 15 heures, nous partirons du Graap-Fondation pour rallier le rassemblement central, prévu à 15h24 à Saint-François (Lausanne).

Durant les phases de débrayage et de manifestation, le fonctionnement du Graap-Fondation sera assuré par les hommes.

Venez nombreux, et surtout nombreuses!

Nous vous invitons à venir échanger en anglais dans une ambiance conviviale. En espérant vous y voir nombreux et passer un bon moment ensemble !

Tous les lundis de 11h à 12h au Grain de Sel (rue de la Borde 23, Lausanne)
Renseignements : Animation citoyenne (021 643 16 18)

Page 1 sur 14
© 2019 Graap | fondation groupe d'accueil et d'action psychiatrique