Actualités

 Séjour d'hiver à Saas Grund organisé par le Graap-Fondation
 Du 11 au 16 février 2019
 Au programme : ski, patinage, natation, promenades, jeux d'hiver et repos
 Prix : 400 frs (prix du séjour, du transport et des activités organisées par l'animation compris)
 Inscriptions auprès de la réception au 021 643 16 00

La page "Places de travail disponibles en ateliers" est à nouveau en ligne. Pour chaque atelier, elle comprend le nombre actualisé de places disponibles destinées à des travailleurs/euses AI.

Le 3 décembre dernier, la Ville de Lausanne a décerné le prix communal 2018 pour les familles. Parmi les cinq lauréats, la garderie du Graap ‘’Planète Bleue’’. Elle a été primée pour ses ateliers et soirées à thèmes qui impliquent les parents dans des activités psychomotrices et culturelles. Acteur clef de l’intégration à Lausanne, Planète Bleue accueille 28 enfants de 26 nationalités différentes.

Quatre autres projets ont été primés:
- Le café des parents à Valency, mis sur pied par le collège de Prélaz
- La mise en œuvre de Ping:Pong dans l’établissement primaire de Floréal
- ASNOVA pour son soutien aux familles touchées par le deuil
- Les ateliers pour les familles dans le cadre de la structure d’accueil de la petite enfance de Boissonnet.

L’association vaudoise des parents d’élèves (apé-Vaud) organise un sondage concernant l’intégration des enfants en situation de handicap dans l’école vaudoise. Forum Handicap Vaud dont fait partie le Graap-Fondation invite les parents à participer à cette consultation.

Dans le cadre de son projet « Tous différents, tous élèves » visant à informer et accompagner au mieux les parents d’élèves en matière d’école inclusive, l’apé-Vaud a lancé, en collaboration avec la Haute école pédagogique du canton de Vaud et le soutien de la fondation BCV et de Pro Infirmis, une 
enquête à propos de l'avis des parents  sur la scolarité de leurs enfants, afin de connaître leur positionnement et leur perception sur l'intégration en milieu scolaire, notamment dans la perspective d'une école plus inclusive.

Pour l'apé-Vaud, il importe en effet de connaître la vision des parents sur ces questions afin de pouvoir fournir à l’avenir des informations pertinentes, pragmatiques et utiles. L'association disposera ainsi également d’arguments plus forts pour faire entendre la voix des parents auprès des autorités scolaires du canton.

 

La force des soins

«Il existe, chez les soignantes et soignants, une intelligence du travail qu’on devrait exploiter beaucoup plus.» Les mots sont ceux d’Annie Oulevey, chercheuse à la Haute Ecole de la santé La Source, à Lausanne, interviewée en page 4. Mois après mois, elle recueille les mots de celles et ceux qui, sur le terrain, prodiguent des soins, tendent l’oreille, interagissent. Elle codirige une étude sur la pénurie du personnel
soignant, menée aux quatre coins de la Suisse.

Car problématique il y a, toutes professions confondues. Selon l’OBSAN, l’Observatoire suisse de la santé, les établissements helvétiques devront engager plus de cent mille soignants pour faire face aux besoins, à l’horizon 2030. En cause, le vieillissement de la population, mais aussi le manque d’attractivité de certains corps de métier, en particulier dans le domaine infirmier. Actuellement, la durée des carrières des infirmières et infirmiers est de cinq ans en moyenne.

Dans les recherches longitudinales, les constats sont peu ou prou les mêmes que ceux relayés dans la presse. Les conditions de travail se détériorent, les cas de burn-out pullulent, les dysfonctionnements institutionnels sont pointés du doigt. Mais loin de se lamenter, les personnes interrogées possèdent des ressources et proposent des ébauches de solutions. Nous en avons recueilli quelques-unes dans ce dossier.

Les propositions pour un mieux-être se situent à tous les niveaux: du personnel — comment prendre soin de soi quand on est psy ou ergothérapeute — au politique — l’initiative pour des soins infirmiers forts, lancée par l’Association suisse des infirmières et infirmiers —, en passant par l’organisationnel — le besoin d’une latitude décisionnelle. Sur le plan institutionnel, les réactions se situent, elles aussi, sur plusieurs plans. Certains hôpitaux mettent sur pied des ateliers pour dépister le burnout. De manière bien plus structurelle, les directrices et directeurs d’hôpitaux, réunis au sein de l’Association Swiss nurse leaders, soutiennent l’initiative pour des soins infirmiers forts. L’urgence est réelle, les idées abondent. Il est temps d’approfondir le dialogue.


Renata Vujica

 Plus d'infos sur la page Diagonales.

Page 2 sur 14
© 2019 Graap | fondation groupe d'accueil et d'action psychiatrique