Actualités

jeudi, 03 septembre 2020

Diagonales 136, Traverser la crise

Kit de (sur)vie pour la santé mentale

La comprendre, la traverser, et surtout en sortir. La crise, un terme récurrent depuis des mois. La crise semble partout. Sanitaire, économique, politique ou sociale. Mais comment est-il possible d’«en sortir»? Vertigineuse et angoissante, la pandémie nous a donné l’impression de n’avoir que peu de prise sur le réel, entre décisions multiples des autorités et informations scientifiques déstabilisantes. Pourtant, dans le domaine de la santé psychique, de nombreuses forces résident dans l’individu face à cet événement planétaire. L’humilité s’impose pour nous redonner des capacités à agir, car les études montrent une résurgence puissante des problématiques liées au psychisme.

Comment soigner son équilibre durant cette période? C’est le thème de la Journée de la santé mentale du 10 octobre 2020. La Coraasp y proposera son «Kit de survie en temps de crise». Les capacités de résiliences individuelles ont déjà montré leurs efficiences ces derniers mois, comme le montrent les témoignages. Elles peuvent être entretenues et renforcées avec des approches pluridisciplinaires.

L’hypnose, expliquée par le Dr Eric Bonvin, directeur de l’Hôpital du Valais, la sophrologie sont quelques-unes des techniques abordées dans ce numéro. Elles permettent de renforcer la santé mentale, mais elles ne sont pas les seules. L’humour reste un outil majeur, comme le rappelle Daniel Koch. L’ancienne figure de la gestion du covid-19 au niveau national s’exprime dans nos colonnes sur les répercussions des mesures des autorités sur la santé psychique de la population.

Laurent Donzel

Plus d'infos sur la page Diagonales.

Le projet avait été mis en consultation en 2016, le Conseil fédéral avait sorti son message en 2017, le développement continu de l’AI vient d’être plébiscité par les deux chambres du Parlement le 19 juin 2020 après 3 ans de travaux parlementaires.

Le Conseil national l’a approuvé par 198 voix pour, sans voix contraire ni abstention. Le Conseil des Etats l’a accepté par 44 voix pour et 1 opposition.

Le vote final a été retardé par la crise du Covid : il devait avoir lieu lors du dernier vendredi de la session de mars 2020, mais la dernière semaine de cette session parlementaire a été annulée en raison de l’épidémie.

Vous trouverez plus de détails sur cette révision dans l'onglet "Développement continu de l’AI" de la page Dossiers thématiques du site.

L’atelier « produits gourmands » de La Cour est à la recherche de fruits et légumes. Ces produits sont transformés et n’ont donc pas besoin d’être 1er choix. Par contre nous souhaitons favoriser une production locale et si possible non traités. Il n’est pas nécessaire qu’ils soient labelisés BIO. Nous pouvons aller les ramasser, les cueillir et venir les chercher. Nous payons volontiers un prix modique.


Voici les fruits et légumes que nous recherchons :

Pour les confitures et gelées :

Abricots, cassis, coings, courge, cynorrhodons, fraises, mirabelles, myrtilles, mûres, poires, pommes, prunes, rhubarbe, framboises, raisinets

Pour les aigres-doux et chutneys :

Courgettes, poivrons, choux fleurs, brocolis, carottes, figues, oignons, rhubarbe, tomates

Pour le bouillon de légume :

Carottes, poireaux, céleri branche/pomme, panais, persil, ciboulette, laurier, choux, choux fleur, brocoli, tomates, courgettes rave, courge, ache des montagnes, fenouil, radis noir, railfort, racines de persil, poivrons.


Donc, si vous ou vos voisins ont des fruits qui tombent par terre, des légumes qu’ils ne peuvent pas vendre etc, merci infiniment le signaler à Jean-Daniel Schranz qui prendra contact avec vous ou avec eux.
Contact : Jean-Daniel.Schranz@graap.ch ou 021 643 16 45 (lundi au jeudi).


L'atelier "produits gourmands" vous remercie d’avance pour votre collaboration.

À consommer avec modération

Le stress est un phénomène majeur qui impacte nos sociétés. Il est généralement considéré négativement, mais il constitue pourtant, à la base, un processus qui nous permet de réagir à notre environnement, voire de survivre, tout simplement. Lorsque, bien sûr, il est subi à dose raisonnable. D’aigu il peut devenir chronique, et provoquer malheureusement de lourds dégâts psychiques et physiques. Le burn-out en est un exemple douloureux.

Nous ne sommes pas égaux devant le stress, certes, mais chacun dispose pourtant de capacités et de moyens spécifiques pour y faire face. «Diagonales» a souhaité donner la parole à des personnes habituées aux situations périlleuses. Des alpinistes, comme Jean Troillet, ou une sportive de l’extrême, Géraldine Fasnacht. Ni des héros, ni des surhommes, mais des passionnés témoignant avec humilité de leur manière de gérer les circonstances difficiles, tout en maintenant leur équilibre mental.

A l’heure actuelle, les problématiques de santé psychologique prennent une dimension particulièrement préoccupante avec la crise du coronavirus. Comme le rapportait l’ONU en mai, le stress et les troubles de santé mentale constituent «l’autre fléau de la pandémie». L’effort entrepris à l’échelle mondiale pour lutter contre le virus rend moins visible la propagation des troubles psychologiques. L’organisation appelle à investir massivement pour ce secteur, «après des décennies de négligence et de sous-investissement».

Et puis, la rédaction a malheureusement l’immense tristesse de vous faire part du décès d’Alexandre Mariéthoz, rédacteur en chef adjoint, qui nous a quittés le 18 avril dernier. Un homme exceptionnel, tant par son immense intelligence que ses très grandes qualités humaines. Tous les collaborateurs s’associent pour formuler leurs condoléances et leur sympathie à sa famille et à ses proches.

Laurent Donzel

Plus d'infos sur la page Diagonales.

Page 5 sur 19
© 2022 Graap | fondation groupe d'accueil et d'action psychiatrique