Bookmark and Share
jeudi, 23 novembre 2017

Les 30 ans du Graap se terminent en apothéose

Le Bal de l’Entraide s’est déroulé hier soir au Casino de Montreux, en présence de plus de 600 participants. Il a permis à des personnes d’horizons très divers de se côtoyer et de danser en toute décontraction. Cet événement a clos en beauté les événements organisés pour les 30 ans du Graap.
 
Les festivités ont débuté vers 18h30, puis se sont prolongées jusque tard dans la nuit. Les 600 convives ont pu découvrir, puis acheter aux enchères, des œuvres d’art réalisées par des artistes du Graap. Tout au long de la soirée, des personnes issues de milieux très différents, mais toutes exposées à la vulnérabilité, ont échangé et dansé ensemble, ce qui a contribué à atténuer les préjugés qui, parfois, entourent encore la maladie psychique.
 
L’entier du bénéfice de la soirée financera une cuisine professionnelle dans le nouveau centre du Graap de la Riviera. «Cela dit, relève Dominique Brustlein, cheville-ouvrière de l’organisation du bal, le résultat de cet événement ne se résume pas, et de loin, à la somme recueillie. Il a permis de faire encore davantage connaître le Graap et, surtout, de sensibiliser un large public à la fragilité psychique. Le monde actuel est de plus en plus stressant, impitoyable et axé sur la compétition. Dans un tel contexte, nous risquons tous de décrocher et d’avoir, un jour, besoin du Graap pour retrouver la faculté d’influer sur notre avenir.»
 
«Cet événement a clos en beauté les festivités organisées pour nos 30 ans, ajoute Jean-Pierre Zbinden, directeur du Graap. Pour commémorer ses 30 ans, Ie Graap a élaboré, en partenariat avec ses deux consœurs l’AFAAP[1] et l’ANAAP[2], un ouvrage inédit sur la mobilisation des patients en Suisse romande depuis les années 1980.» Cet ouvrage, édité par Médecine & Hygiène et intitulé «Folie à temps partiel: d’objet de soins à citoyen», est disponible en librairie depuis le 17 mai dernier. «Le Graap, poursuit Jean-Pierre Zbinden, a ensuite, en collaboration avec Rebond’Art, mis sur pied une pièce de théâtre, ‘’On est tous Achille’’, qui a fait salle comble à Colombier (NE), puis à Lausanne. Le succès de la pièce est tel qu’elle sera à coup sûr rejouée l’année prochaine. Enfin, le Bal de l’Entraide a dépassé nos espérances avec plus de 600 participants.»
 
Tous ces événements ont contribué à atténuer les préjugés à l’encontre des personnes en proie à des troubles psychiques et à montrer que nous sommes tous vulnérables.
 
Marie Israël et Alexandre Mariéthoz
 

Crédit-photo: Michael Zen Ruffinen.
 

 
© 2018 Graap | fondation groupe d'accueil et d'action psychiatrique